Les Pionniers-Caravelles ont défié le vent

De retour d’un week-end d’unité à Vaugneray, Clara et Augustin nous racontent les aventures vécues par les pionniers et caravelles de la Guillotière.

“Nous sommes arrivés aux alentours de midi sur un lieu de camp balayé par les bourrasques de vent. La première chose à faire était de construire nos installations, après une optimisation de nos tentes installées de façon à résister au vent (en suivant le petit livret créé pour l’occasion par nos responsables matériels). Ensuite, dégustation d’un pique-nique suivi d’un service de bois. L’aventure pouvait enfin commencer !

12659796_10205963735828873_1854504978_n

Bienvenue dans la nouvelle émission Scout vs Wild !! Notre entraînement de “Scout vs Wild” débute avec cinq ateliers de défis fun et salissants. S’en est suivi un goûté typiquement scout, c’est à dire du quatre quart, avec un supplément thé/café pour nos doigts gelés. Nous avons ensuite engagé un rugby avec ses petits bobos habituels mais nous n’avions plus froid ! La fin d’après-midi fut plus calme afin de préparer le repas et s’économiser pour la veillée. Le dîner : salade, croziflette (bien crémeuse, comme on les aime), et des clémentines.

12736064_10205964018115930_1032090921_n

Il est enfin l’heure de la veillé. L’équipe remportant le plus de points lors d’une série d’épreuves remportera un “pack confort”. Nous étions tous au taquet ! L’équipe qui remporterait ce lot partirait avantagée pour la vraie épreuve. Au final, la vraie épreuve fut certainement de parvenir à s’endormir avec le vent qui a hurlé toute la nuit. Heureusement la veillée s’est terminée autour de paquets de marshmallow et autres bonbons.

Le lendemain matin une pluie battante nous force à aller nous mettre au sec dans le local scout du groupe de Vaugneray où nous passerons le reste de la journée rythmée par le repas du midi, un temps spi et un Time’s up de folie ! La pluie s’étant arrêtée et le vent s’étant calmé nous pouvons revenir sur le campement pour ranger nos affaires et nos tentes, ainsi que constater les petits dégâts (mais où est passer la tente intendance ?).

Nous finirons par rentrer chez nous fourbus mais avec le sourire. Les plus courageux(ses) iront aider les chefs et l’équipe de groupe à étendre les tentes afin qu’elles sèchent. Les ronflements ne se firent pas attendre dans les voitures de nos parents respectifs.

Mais après tout, ne dit-on pas week-end venteux, week-end heureux ?”

12735902_10205963736148881_1670399397_n12746411_10205964017115905_682754337_n

Clara (caravelle deuxième année) et Augustin (chef pionniers-caravelles).